Mairie Arrien en Bethmale

Le couserans et Bethmale

Le Passé récent

Actualités de la commune

Retrouvez les dernières publications

Le Couserans avec ses 18 vallées, pays de montagnes, de collines, de prairies, de lacs, de cascades et forêts fait entièrement partie du Parc Régional des Pyrénées Ariégeoises. Certaines vallées sont restées enclavées jusqu’à récemment ce qui leur a permis de conserver une identité forte, notamment à Bethmale

  •  La vallée de Bethmale, jusqu’en 1932, constituait une seule commune. Actuellement, la vallée est composée de deux communes : Arrien en Bethmale et ses 3 villages Aret, Tournac et Villargein et Bethmale et ses 2 villages d’Ayet et Samortein.
  •  
  • Elle était très peuplée, le pic d’occupation est enregistré en 1881 avec ses 1768 habitants et ce chiffre ne tient pas compte des absents partis à la recherche d’un travail hors de la vallée (colportage, travaux agricoles, mineurs, transhumance)
  •  

La vie y est intense et difficile. L’expansion démographique s’accompagne de départs fréquents, parfois saisonniers, parfois définitifs, vers où le travail les appelle, qui vers la Beauce, le Bordelais ou le Languedoc.

Les femmes aussi quittent leur vallée vers les villes notamment pour des places de servantes, domestiques et nourrices dans les familles bourgeoises des grandes villes de Toulouse, Bordeaux, Perpignan, Paris…  Ces nourrices sont très appréciées pour la qualité de leur lait et leur costume très élégant et d’une grande originalité en font un marqueur social pour les familles bourgeoises qui font appel à elles.

Nous suivre sur Facebook
Facebook Pagelike Widget

Aujourd’hui

 

Bethmale est une magnifique vallée à découvrir absolument, que vous arriviez de Saint Girons ou que vous arriviez après avoir franchi le Col de la Core, l’enchantement est au rendez-vous. Les maisons couvertes d’ardoises, à flanc de colline, sont groupées autour de leur église. L’église d’Arrien en Bethmale, dédiée à Saint Michel, est richement ornée notamment le retable et le tabernacle qui viennent d’être restaurés. Elle est inscrite à la Fondation du Patrimoine.

Ses traditions y sont très vivantes, le groupe La Bethmalaise anime régulièrement des fêtes locales ou de la Transhumance ou reçoit des groupes venus d’ailleurs découvrir la vallée et faire découvrir leurs cultures. Les fromages font toujours le régal des gourmets, les sabots sont toujours fabriqués à Aret. Les éleveurs se partagent le territoire pour que brebis, vaches, chèvres et chevaux perpétuent le pacage et la transhumance.

Cette région est encore assez «sauvage» pour y pratiquer la randonnée à pied ou à raquettes selon la saison, le VTT, le parapente en découvrant des sites et points de vue saisissants, sans oublier le bijou de la vallée : le Lac de Bethmale